Déroulement

Le dénombrement bruxellois repose sur une large collaboration rassemblant les professionnel·le·s et les bénévoles du secteur de l'aide aux sans-abri, ainsi qu'un ensemble de partenaires issu·e·s de secteurs connexes : hôpitaux, transports publics, Bruxelles Environnement, CPAS, etc. Ces acteur·rice·s sont impliqué·e·s à chaque étape du processus, des repérages précédant le comptage nocturne jusqu'au comité mis en place pour discuter les résultats.

C'est aussi et surtout sur la base de cette grande mobilisation qu'il est possible d'enregistrer les trois types de données à partir desquelles des analyses statistiques pourront être proposées.

  • Les données encodées le soir du dénombrement par les différentes structures d'hébergement et d'accueil : les centres d'accueil de nuit, les centres d'hébergement d'urgence ou de crise, les maisons d'accueil et les services d'accompagnement au logement. À ces chiffres s'ajouteront ceux transmis par les structures d'accueil non agréées, comme les communautés religieuses, les structures pour demandeur·euse·s d'asile, les occupations négociées ou les squats.
  • Le comptage des personnes qui passent la nuit dans l'espace public. Après avoir identifié au préalable les lieux fréquentés grâce à l'expertise des travailleur·euse·s sociaux·ales, Bruss'help produira un maillage délimitant 70 zones dans la Région de Bruxelles-Capitale. Le jour du dénombrement, entre 23 h et minuit, 200 bénévoles ayant une connaissance approfondie ou partielle du public sans-abri sillonneront ces zones par équipe de deux pour procéder au recensement.
  • Deux enquêtes menées dans les centres d'accueil de jour de manière à réduire les risques de double comptage et enrichir qualitativement les données récoltées. Un premier questionnaire, portant sur les lieux et les services sociaux récemment fréquentés, sera soumis deux semaines avant le dénombrement pour déterminer les zones prioritaires à parcourir. Le lendemain du comptage, un deuxième questionnaire permettra de vérifier les données récoltées et d'estimer le nombre de personnes qui n'auraient pas été prises en compte.

Question de méthode

Pour cette sixième édition, Bruss'Help s'appuie à nouveau sur la typologie ETHOS (European Typology on Homelessness and housing exclusion) de la FEANTSA (Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri). Cette nomenclature a été établie relativement a ce que devrait être l'accès au logement :

  • avoir une habitation adéquate qu'une personne et sa famille peuvent posséder exclusivement (domaine physique)
  • avoir un lieu de vie privé pour entretenir des relations sociales (domaine social)
  • avoir un titre légal d'occupation (domaine juridique)

Tout manquement à un de ces domaines conduit à une situation d'exclusion du logement. Cette typologie recouvre donc toutes les situations dans lesquelles une personne se trouve lorsqu'elle est dans l'impossibilité d'accéder à ou de conserver un logement personnel, permanent et adéquat.

Élaborée dans un contexte européen, la typologie ETHOS propose des catégories statistiquement robustes qui peuvent être adaptées aux politiques nationales d'aide aux sans-abri et à la diversité des contextes culturels et socio-démographiques de chaque État-membre. Il revient à chaque pays de la faire correspondre aux réalités locales, en modifiant ou en complétant les catégories.

La grille propose quatre catégories conceptuelles d'exclusion liée au logement : les personnes sans-abri, les personnes sans logement, les personnes en logement précaire et enfin, celles en logement inadéquat. Chacune d'entre elles est divisée en catégories opérationnelles.

Le dénombrement bruxellois reprend 8 des 13 catégories opérationnelles de la typologie ETHOS. Les chiffres et les informations se rapportant aux services de guidance à domicile, aux dispositifs housing first et aux logements de transit sont présentés à titre complémentaire. Le tableau ci-dessous donne un aperçu des différentes situations de vie pour lesquelles Bruss'Help s'efforce de rassembler autant de données de qualité que possible.

Typologie ETHOS simplifiée et adaptée au contexte bruxellois