mena
zoom
Lors de la concertation hivernale de janvier 2018, plusieurs acteurs du dispositifs hiver étaient demandeurs de points de contact concernant le travail social sur les enjeux relatifs aux mineurs non accompagnés. Voici trois adresses avec lesquelles travailler et orienter les publics concernés au niveau suivi social:

  • AMO l'Oranger (Molenbeek)
  • AMO Atmosphère (Schaerbeek)
  • Asbl Inser'Action (Saint Josse)

Depuis 5 ans la BPA (Brussels Platform Armoede) organise en collaboration avec différents organisations du secteur de sans-abrisme une évaluation avec les utilisateurs de l’accueil d’hiver. Le but de l’évaluation est de donner des recommandations, basé sur les besoins des utilisateurs, qui aident la politique et les organisations à améliorer l’accueil d’hiver.

Pour réaliser ce but nous faisons (comme les années précédentes) un appel aux organisations pour participer à l' evaluation avec les utilisateurs. L'évaluation s'exécute à partir de 01/02/2018 à 31/03/2018. Comment pouvez-vous contribuer?

Les questionnaires remplis peuvent également être envoyés par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ou par courrier à Brussels Platform Armoede – Rue du Progrés /Vooruitgangsstraat 323 boîte/bus 6 - 1030 Brussel.

En réponse à la vague de froid actuelle et à l’augmentation de la demande d’hébergement de la part de familles avec enfants, le Samusocial a décidé en concertation avec les autorités régionales de redéfinir la ventilation de la capacité d’accueil.

Depuis ce mardi 6 février, le centre Botanique – initialement prévu pour l’accueil de 300 hommes seuls – peut en effet accueillir entre 80 et 90 personnes en familles. Sur les trois étages qui abritent les chambres dans ce centre, un étage est désormais intégralement affecté à l’hébergement des familles. La nuit dernière, toutes les familles en demande d’hébergement ont ainsi pu être mises à l’abri dans nos centres.

Le centre Botanique offre un accueil de nuit uniquement, de 18h à 8h du matin. Les familles hébergées dans ce centre sont donc orientées chaque matin vers d’autres services d’accueil de jour afin d’offrir la possibilité d’une mise à l’abri permanente pour ces personnes. Ce réaménagement s’accompagne cependant d’une diminution temporaire de la capacité d’accueil pour les hommes seuls identifiés comme les moins vulnérables. Ce mardi soir, le Samusocial a ainsi été dans l’incapacité d’offrir un hébergement à 46 hommes seuls. À ce titre, le Samusocial ouvre dès aujourd’hui 50 places supplémentaires pour hommes seuls. Dans un premier temps, ces 50 places supplémentaires sont ouvertes dans le centre Poincaré. Il s’agit ici d’une disposition urgente et temporaire prise en attendant l’ouverture très prochaine d’un centre supplémentaire dont l’accès n’est pas encore rendu possible.

Ce mardi 6 février, le Plan hiver du Samusocial a accueilli 926 personnes, soit :

267 personnes en familles dont 157 enfants (78 familles)
523 hommes seuls
136 femmes seules

DSC 0788 Copie 1280x384
zoom
Depuis plus d’une semaine, les centres du Samusocial affichent complet et nos équipes de terrain sont dans l’incapacité de pouvoir garantir une place chaque soir à toutes les personnes – y compris les femmes et les familles – en demande d’hébergement.

Hier soir, le Samusocial a hébergé 973 personnes, parmi lesquelles :

  • 603 hommes seuls
  • 130 femmes seules
  • 240 personnes en famille (72 familles), dont 130 enfants

Par ailleurs, les dernières informations transmises par la Croix-Rouge confirment également la saturation de leur centre d’hébergement.

Des discussions sont actuellement à l’oeuvre au sein du Comité de Coordination du Plan hiver afin de statuer sur la réponse opérationnelle à apporter.

NR55p l0
zoom
Nous sommes heureux de vous informer que notre équipe d’experts de terrain s’est élargie depuis le 1er janvier 2018 : Mme Allison BERTRAND a été choisie pour revêtir le rôle d’expert de terrain dans les gares de la Région de Bruxelles-Capitale. Elle est donc dès maintenant présente sur le terrain pour mener à bien les missions qui lui incombent.

Celle-ci prendra prochainement contact avec vous afin d’apprendre à connaître les interlocuteurs sociaux et communaux de Bruxelles et veiller à la bonne continuité de notre partenariat en matière de lutte contre la pauvreté et le développement des missions sociétales dans les gares.