Mon compte

147991412946Le 15 novembre, le Samusocial a lancé le Plan hiver régional bruxellois pour personnes sans-abri avec l’ouverture des 500 premières places hivernales : 200 places pour personnes en famille dans le centre de la rue Royale et 300 places pour personnes, hommes et femmes, isolées dans le centre du boulevard Poincaré. Ce centre abritait déjà 110 personnes avant le lancement du Plan hiver. Il offre donc aujourd’hui une capacité totale de 410 places.

 

Les 500 places hivernales déjà ouvertes s’ajoutent aux près de 378 places ouvertes toutes l’année dans nos quatre centres (110 places dans le centre d’accueil d’urgence Rempart, 110 places dans le centre Poincaré, 120 places dans le centre familles de Woluwé, 38 places dans le centre MediHalte).

Au total, une capacité théorique (certaines familles n’occupent pas la totalité des lits des chambres qu’elles occupent) de 878 places est donc directement disponible chaque jour depuis l’ouverture du Plan Hiver.

Ce jeudi 29 novembre, 837 personnes ont été accueillies dans nos centres d’hébergement, soit :
– 362 personnes en famille dont 208 enfants (104 familles)   – attention, contrairement aux hommes et femmes seuls, le nombre de personnes en familles est le nombre d’inscrits car leurs places ne peuvent être redistribuées et sont donc considérées comme occupées
– 359 hommes seuls
– 116 femmes seules

À ce ce jour, nos équipes sont dans l’incapacité d’accueillir tous les hommes seuls en demande d’hébergement, ce public étant nettement plus nombreux en rue. Toutes les familles et les femmes seules en demande d’hébergement ont pu par contre être accueillies jusqu’à ce jour. Nous surveillons cependant de près l’augmentation constante de la demande en provenance des familles dont le nombre de personnes accueillies approche de la capacité actuellement disponible pour ce public.

Comme chaque année, l’augmentation de la capacité d’accueil se fera de manière graduelle et sera décidée par le Comité de Coordination du Plan Hiver (composé des cabinets des ministres Céline Fremault et Pascal Smet et des différents acteurs impliqués dans la gestion du Plan Hiver) en fonction de l’évolution des températures et de la demande d’hébergement. 

Tout comme le reste de l’année, les équipes mobiles d’aide sillonneront les rues de la région bruxelloise afin d’apporter dans la mesure de leurs capacités d’intervention une aide aux personnes les plus désocialisées.